Solliciteren bij de Partij voor de Dieren banner

Le Parlement Européen vote en faveur d’une résolution historique visant à lutter contre la souffrance animale dans l’industrie du poulet

Le Parlement Européen veut une vie meilleure pour les poules. Une proposition du Parti pour les Animaux visant à lutter contre les souffrances des poules dans la bio-industrie y a reçu un soutien quasi unanime la semaine dernière.

La proposition adoptée préconise que l’on utilise des poules qui aient le temps de croître de façon plus saine et plus lente. Le Parlement s’inquiète également du nombre très élevé de poules dans les poulaillers: les poules sont souvent gardées dans un hangar comptant des dizaines de milliers de poules disposant souvent de moins d’espace qu’un papier A4 pourrait offrir. Cela doit changer.

‘95% de toute la viande de poulet en Europe sont des poulets ‘gonflés’. Ces poulets gonflés sont abattus dans les 5 semaines. À ce moment-là, ils sont engraissés, ne savent plus se tenir debout de par leur poids tout en se trouvant dans une étable avec des dizaines de milliers d’autres poules sans jamais avoir vu la lumière du jour. Une majorité préconise désormais la lumière naturelle, l’air pur et plus d’espace de vie. La Commission Européenne a été clairement chargée d’améliorer considérablement le bien-être des poules dans l’industrie de la viande’, a déclaré Hazekamp.

Le Parlement Européen souhaite également que soient imposées des exigences plus strictes pour les poules venant d’en dehors de l’Union Européenne. Entre autres le Brésil, la Thaïlande et l’Ukraine exportent de grandes quantités de poulet vers l’UE. ‘Dans ces pays, les animaux de la bio-industrie vivent souvent dans des conditions encore pires que dans l’UE. Si nous voulons vraiment lutter contre la souffrance des animaux, nous devons également mettre en place des exigences beaucoup plus élevées par rapport au poulet importé. Sinon, la souffrance animale ne fera que se déplacer’, selon Hazekamp.

La résolution complète adoptée est à lire ici.