Solliciteren bij de Partij voor de Dieren banner

Le Parti pour les Animaux néerlandais a porté plainte contre le rejet de ballon dans la nature

Christine Teunissen, députée néerlandaise du Parti pour les Animaux, a porté plainte contre Klaas Dijkhoff, chef du parti populaire de la liberté et de la démocratie néerlandaise et du parti au pouvoir (VVD), en raison du dumping de 500 ballons, rubans et cartes de souhaits. Les ballons ont été lancés la semaine dernière lors du congrès du VVD. « Les ballons à l’hélium sont des déchets dangereux. De plus la cascade était une promotion et laisser du matériel promotionnel dans l’environnement est un délit économique. Le Parti pour les Animaux veut donc entamer une procédure d’essai », explique Teunissen.

Le ballon est l’un des types les plus courants de déchets sur les plages. Les ballons finissent parfois dans des réserves naturelles bien au-delà des frontières nationales ou dans la mer, où ils contribuent à la soupe en plastique et peut pénétrer la chaîne alimentaire. Les oiseaux et les animaux marins peuvent se prendre dans les cordes ou mourir parce qu’ils mangent les restes de ballons. Le Parti pour les Animaux le réclame en politique. Des initiatives telles que « Balloons Blow, Don’t Let them Go » montrent également qu’il existe des alternatives pour les ballons, qui sont respectueuses des animaux.

Les ballons dits biodégradables ne sont pas une solution : ils ne peuvent se décomposer dans la nature que dans les bonnes conditions, ce qui prend des années. Le VVD n’avait aucun œil pour ces effets nocifs. Teunissen : « Dijkhoff voit décoller ses ballons et n’a aucune idée de la souffrance qu’il provoque – ce qui est typique de la pensée à court terme du VVD, un politicien qui utilise chaque occasion d’appeler pour « nettoyer ses propres dégâts » donne un mauvais exemple avec cette action. »


Un conseiller municipal néerlandais du Parti populaire de la liberté et de la démocratie VVD mange un ballon

Les politiciens libéraux du VVD semblent attacher une grande importance à lâcher des ballons. Par exemple, en 2015, un conseiller local de ce parti a mangé un ballon lors d’une discussion sur une éventuelle interdiction de vol, afin de « montrer » que les ballons sont sans danger pour les animaux.

Procédure d’essai
Selon, entre autres, la loi néerlandaise sur la gestion de l’environnement, il est interdit de laisser délibérément des déchets dans l’environnement. De plus, laisser du matériel promotionnel dans l’espace public constitue un délit économique. Cependant, les ballons sont rarement classés comme déchets dans la législation. Le Parti pour les Animaux pense que c’est faux.

Teunissen : « Si quelqu’un jette une canette dans la rue et se fait prendre en flagrant délit, il encourt une amende de 400 EUR. Mais si 500 ballons contenant des rubans et des cartes de vœux sont noyés dans la nature, une pénalité est toujours en cours. Il devient clair que le matériel du ballon est juste dangereux. »